bratata

banniere2

Bibliothèques de la CAESE

Le pays des autres

https://products-images.di-static.com/image/decitrepro-image/9782072887994-475x500-1.jpgFR-751131015 Livres

Auteur(s)Slimani, Leïla (1981-...) (Auteur)

Titre(s)Le pays des autres : La guerre, la guerre, la guerre. Première partie.

Editeur(s)Gallimard ; Paris, 2020.

RésuméAprès la Libération, Mathilde, une jeune Alsacienne, et Amine Belhaj, un Marocain ancien combattant dans l'armée française, s'installent à Meknès. Dans cette ville où le système de ségrégation coloniale s'applique rigoureusement, le couple doit se battre pour faire sa place, entre sacrifices, humiliations et racisme. Une histoire inspirée par la grand-mère de l'auteure qui se clôt en 1956.

Sujet(s)/ Littérature française : 21e siècle / Colonisation : Roman / Racisme : Roman

Du même auteur
Slide à la main possible dans le tableau
Exemplaires
BibliothèqueSectionSupportLocalisationCoteDisponibilitéDate retour
Diane-de-PoitiersAdultesLivresRomansR SLIsorti12/12/2020
AngervilleAdultesLivresRomansR SLIsorti12/12/2020

Biographie

Source : Wikipédia
Chargement en coursChargement en cours...

Note (0)

0 votant

Note de la notice : 

Commentaires (1)

Aurélie GERNIGON
Le 22/09/2020 à 16:01
Roman extraordinaire qui montre une autre réalité : celle d'une française immigrée au Maroc au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Ce qu'elle vit, comment elle survit. Comment ses enfants, métisses, doivent affronter la différence. Récit magnifique, qui diffuse la même grande émotion que "l'art de perdre" de Zeniter.
Modifié le 23/09/2020 à 11:59

Coup de coeur (2)

aurelieG
Le 22/09/2020 à 16:04
Roman magnifique, qui montre ce qui est trop rare : le destin d'une française au Maroc, au lendemain de la seconde guerre mondiale.
Beau, émouvant, fluide dans l'écriture comme dans la lecture. A lire absolument !
cath41
Le 16/09/2020 à 09:10
    Le pays des autres : Leïla Slimani














C’est une vie de femme : Mathilde. Les marocains rêvent d’indépendance mais chacun à sa place et les femmes surtout.
Mathilde a du mal à s’acclimater, réussit tant bien que mal. Ils vivent très modestement sur une propriété agricole. Elle s’impose en soignant les pauvres et ne rentre pour la 1ere fois dans son Alsace natale que pour enterrer son père chéri.
Une vie de femme, résignée mais discrètement rebelle ; On la suit de la fin de la seconde guerre mondiale à l’indépendance du Maroc mais on a envie d’en savoir plus.
Vivement le prochain tome !